/LA MAIN VERTE/ Février au jardin

Les jours rallongent, le soleil est moins timide mais… on est bien d’accord avec vous, c’est pas encore ça pour passer des heures ni dans son jardin ni sur son balcon. Toutefois, il est grand temps de penser à vérifier que vous êtes fin prêt pour le printemps qui arrive. Alors par quoi on commence?

Faire le point sur son équipement

Dans la famille jardinage, on demande les outils mais pas n’importe lesquels, seulement le must have, la roll’s des outils du jardin. Si vous ne deviez en garder que quelques uns, ce serait ceux-là!

Le sécateur : indispensable autant au jardin que sur un balcon. Il coupe, il tranche, il taille, autant dire que c’est un allié de choix!

Les gants : eh oui, attention aux doigts! Le jardin est plein de petits pièges épineux et tranchants alors mieux vaut bien se protéger. Ce serait dommage de ruiner votre aprem jardinage pour un petit bobo, non?

L’arrosoir, ou le tuyau d’arrosage pour les grands espaces. Si vous êtes plutôt balcon, pensez à garder quelques bouteilles vides, elles feront largement l’affaire.

Côté gros outils, on privilégiera volontiers la fourche pour sortir les légumes-racines du sol, la serfouette pour faire des trous et sillons, le râteau pour un sol bien plat et pour regrouper les petits “déchets” du sol et une binette pour griffer le sol et le préparer à de nouvelles plantations. Pour un balcon, on se contentera des mêmes outils mais version “à main”, c’est à dire avec de petites poignées : faciles à utiliser, faciles à ranger!

Également, pour les adeptes des balcons et de la culture hors-sol, pensez à vérifier l’état de vos pots et plantations en surveillant :

  • leur état général : les fissures dans le pot en terre cuite sont plutôt mauvais signe. Votre pot a probablement pris l’eau et le gel risque de faire éclater la poterie.
  • des racines qui sortent par le trou de drainage? il va falloir songer à un petit rempotage aux beaux jours. On compte un minimum de 35 cm de profondeur pour les fleurs et 50cm pour un arbuste. Si vous avez déjà atteint ces gabarits, prévoyez l’acquisition d’un pot plus grand (4 à 5cm de plus).
  • la terre sent mauvais quand vous la manipulez? très mauvais signe, elle est surement trop chargée en eau et les racines des plantes risquent de pourrir.

Les plantes hors-sol ont besoin d’un drainage particulier. Pour le faciliter on s’assure d’avoir toujours un sac de billes d’argile, du sable et quelques graviers, l’idée étant de reproduire dans le pot des couches différentes, à l’image du sol, pour favoriser la captation de l’eau par les racines, sans noyer votre plante.

Comment s’équiper à moindre frais?

Liste en main, vous êtes parti affronter les rayons de la jardinerie la plus proche pour compléter votre équipement? Inutile de se ruiner en outillage coûteux, le net regorge de sites de partage entre particulier : économique, écologique et convivial; voilà une bien jolie solution.

Ainsi vous trouverez sur des sites comme trocjardin.com et bricolib.net toutes sortes d’annonces: recherche, prêt ou échange de matériel de jardinage ou plus largement de bricolage.

Sur grainesdetroc. fr, vous l’aurez deviné, c’est de semence dont il est question : un beau pied de nez aux semenciers classiques qui ne vous proposent qu’une gamme réduite de variétés.

Enfin, pretersonjardin.com est le plus ambitieux avec cette fois-ci des propositions de mise à disposition d’espace de jardinage : idéal pour les frustrés du jardin qui doivent se contenter d’un balcon!

Et après ?

Outils ? OK

Pots et plantations en place? OK

Alors c’est parti pour un atelier semis!

En février, on sème les fèves et  pois pour les plantes-fruits; les laitues, épinards, poireaux et la roquette pour les plantes-feuilles. Chez les plantes-racines, on opte pour les carottes et radis directement en extérieur. C’est aussi le bon moment pour planter les oignons, ails et échalotes.

N’hésitez pas à couvrir vos semis avec un voile d’hivernage : la levée sera plus facile et les oiseaux ne viendront pas vous piquer vos graines.

Si vous avez envie de planter des pommes de terre dans les semaines qui viennent, faites-en germer quelques unes. Pour cela, rien de plus simple : acheter quelques pommes de terre de consommation, en bio (sans traitement bloquant la germination), laissez-les profiter de la lumière du jour, au chaud. Elles ne tarderont pas à se parer de petits germes tout biscornus. Idem pour la patate douce qui mettra, elle, plus de temps à germer : entre 1 et 2 mois.

Vous avez de la place en intérieur ? N’hésitez pas à semer en godet (petits pots individuels) des aubergines, poivrons, piments et tomates. L’idéal pour garantir une belle germination : une pièce lumineuse où la température est douce et constante.

Si vous remarquez que vos semis ont donné de longues tiges toutes fines alors c’est qu’ils ont manqué de lumière et sont allés la chercher. C’est souvent le cas lorsque lorsque le niveau de terre est trop bas : la graine va subir l’ombre portée des parois du pot. Pensez-donc à bien remplir vos pots!

Si vous disposez d’espaces de culture que vous souhaitez restaurer après des plantations gourmandes, semez-y des engrais verts. En février, on optera plutôt pour la phacélie, la vesce de printemps ou la moutarde qui sont par ailleurs des plantes mellifères.

Les engrais verts sont des plantes, souvent à fleurs, qui ne se consomment pas. Elles permettent de nourrir le sol, soit par décomposition du feuillage après que la plante ait fané soit par synthétisation d’éléments nutritifs par les racines (azote en particulier).

Avec tout ça, vous devriez être occupé au jardin pour quelques jours! Le temps pour nous de vous préparer de nouvelles aventures potagères.

By | 2019-02-13T15:16:06+00:00 février 13th, 2019|Non classé|Commentaires fermés sur /LA MAIN VERTE/ Février au jardin

About the Author: